La peinture pour les Nuls...

Publié le par Mateo

Bonjour, et bienvenue sur ce nouveau blog. Ceci sera mon premier article. Ne sachant pas trop par où commencer, j'ai décidé de vous donner ma méthode, une parmi d'autres, pour peindre un santon. Je la crois assez simple et abordable par tous, de 7 à 77 ans ! 

Flâner au milieu des allées d'un marché provençal, d'une foire de Noël, quel plaisir, et rentrer au chaud à la maison avec de nouveaux petits personnages pour agrémenter sa crèche, c'est encore mieux ! Depuis quelques temps pourtant, je ne me contente plus de les acheter, je les peins moi même. Les réalisations des santonniers sont souvent fabuleuses et inimitables, alors pourquoi peindre ses santons soi même ? Plusieurs réponses sont possibles, le plaisir d'abord !! La peinture est une activité relaxante, peu honéreuse, et rarement ingrate, quel plaisir de contempler son oeuvre, même modeste, et se dire "C'est moi qui l'a fait ! Na !" 

etal-santonnier.JPG

 

La personalisation surtout, les santonniers ont leurs propres gammes de couleurs, et leur "coup de pinceau", malgré leur talent indéniable, le thème est parfois incompatible avec l'idée que l'on s'en fait soi-même... (Je ferai bientôt un article sur des pêcheurs que j'ai voulus bretons).

 

 

Enfin, n'ayons pas peur du sujet, c'est carrément moins cher. Les santonniers vendent en général leur production "brute" (non peints) 2 à 3 fois moins chère que les sujets peints. L'acrylique étant encore assez bon marché, et le matériel peu honéreux, le calcul est vite fait,  pour le prix d'un sujet, vous pouvez en avoir 2 ou 3...

 

 

Bref ! Vous l'aurez compris, il y a beaucoup d'intérêts à peindre soi même ses santons, dont le premier, et pas des moindres, la satisfaction du travail accompli ! Passons sans plus attendre à ma petite méthode, qui s'enrichira de vos commentaires. N'hésitez pas à me poser des questions !

 

  • Point 1 : Le matériel.

 

0000

Pour peindre un santon, il vous faut .... 1 santon ! (c'est pour voir si vous suivez :D ), quelques pinceaux (en poil de martre c'est le top, mais faut tuer les bestioles, et c'est pas cool, alors synthétique, c'est moins cher, et c'est de bonne qualité aussi), et de la peinture.

 

J'utilise personnellement les acryliques Vallejo / Prince August, qui dispose d'un nuancier titanesque, les pots sont pratiques (verseur goutte à goutte), et peu cher (2 à 3 € le pot, qu'on peut garder la vie des rats), il existe d'ailleurs chez Prince August une gamme pour les joueurs de WarGames (jeux avec figurines) qui a l'avantage de mieux adhérer aux surfaces et ne crains pas la manipulation.

 

Enfin, vous pouvez utiliser les tubes distribués dans le commerce, encore moins chers que les précédents, et qui peuvent très bien servir pour nuancer les teintes (le blanc et le noir, utilisés en quantité par exemple). Pour ma part je m'en sers surtout pour les décors (peut être une prochaine fiche !?)

 

Ces peintures ont l'avantage de se laver à l'eau, préparez donc un verre d'eau claire, chaude c'est mieux, du sopalin, et un carreau de céramique blanche qui servira de palette (le carrelage que vous deviez poser dans la salle de bain mais qui attendra le printemps prochain fera très bien l'affaire ;o).

 

 

  • Point 2 : Faire connaissance.

 

Ca peut paraître un peu bête dit comme ça, mais le plus gros travail n'est pas de peindre la figurine, c'est de la reconnaître, de l'imaginer, de la penser... Prenez le temps de faire connaissance avec votre santon, de reconnaître les moindres plis et drapés de vêtements, identifier les détails, certains santons sont beaucoup mieux sculptés que d'autres (c'est principalement dû au talent du santonnier, ça vient aussi de la qualité du moule, et du nombre de fois qu'il a servi).

 

Demandez vous comment vous le voulez, un même santon peut être décliné à l'infini, couleur des yeux, des cheveux, des vêtements, etc...

 

  • Point 3 : La mise en peinture !

 

Ca y est ? Vous avez acheté votre matériel, déniché un joli santon tout nu qui ne demande qu'à se draper dans vos couleurs chatoyantes, vous avez préparé votre espace de travail, c'est parti !!

 

0001

Nous avons ici à faire à Josette, qui en bonne mère de famille, s'est levée tôt pour aller chercher le pain chez le boulanger, elle rentre donc chez elle, son panier sous le bras, avec deux délicieux pains chauds comme on n'en fait plus. Josette porte une robe, un tablier, et un châle...

 

0002

On commence tout simplement par peindre les parties charnues (la peau), donc le visage, les mains, les bras, les jambes si on les voit (plutôt rare sur un santon !)

 

0003

On détaille ensuite le visage. Un point blanc en forme d'amende pour le blanc des yeux, puis un point noir plus petit pour la pupille. Les plus chevronnés pourront faire un point de taille intermédiaire de la couleur souhaitée pour l'iris. On rosit un peu la bouche avec une base de couleur chair, utilisée pour le visage, et une pointe de rouge et de marron suivant la couleur désirée. On surligne enfin l'oeil au niveau des sourcils par un trait de la couleur des cheveux, on peint également les cheveux.

 

0004

On va commencer à habiller Josette, qui doit être décente pour aller faire son marché !!! Un tricot blanc porté sous sa robe fera ressortir les couleurs à venir et démarquera mieux les parties "nues".

 

0005

On peint ensuite, par couches successives, les habits, de l'intérieur vers l'extérieur (d'abord la peau, le tricot, la robe, le tablier, dans l'ordre dans lequel Josette s'habille en fait ! ;o)

 

J'ai choisi de lui faire une robe verte. Son tablier sera dans les mêmes gammes de couleur. Pour les vêtements, j'évite en général de mélanger plus de deux ou trois couleurs et je privilégie le ton sur ton.

 

0006

On peint ensuite le tablier. Ici, le même vert, assombri d'une pointe de noir.

 

0007

Comme Josette est de bonne humeur, ce matin elle a mis son tablier à fleurs, j'ai donc peint quelques tournesols sur celui-ci, un tache étoilée de jaune, puis un coeur circulaire de "orange feu", ourlé de marron.

 

0008

Quelques motifs vert clair (le vert de base +jaune + blanc) viendront égayer la robe.

 

0009

J'ai ensuite peint le châle en orange, qui se marie très bien avec le vert (faut oser) et qui surtout rappelle ici la dominante des tournesols. (Règle des trois couleurs).

 

0010

Pour finir, on peint les détails et les accessoires du santon. Ici le panier, en jaune sable, puis jaune sable + blanc. Le pain, en terre brulée et jaune sable, puis brossé de blanc pour simuler la farine, la calotte et pour finir, le socle, qui nous a permis de manipuler la figurine tout du long, sans toucher les parties peintes.

 

Et voilà ! Josette peut maintenant rentrer paisiblement chez elle avec son pain sous le bras ! N'hésitez pas à poser vos questions !

Publié dans Didacticiels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gigi 15/06/2014 10:12

Tout d'abord bravo et merci pour ce merveilleux blog, j'ai tout lu en long en large et en travers (non, pas DE travers) ce partage est fantastique, on y trouve plein d'idées.
J'ai une question concernant la peinture "prince august", est ce que c'est du mat ou satiné? Car souvent les peintures acryliques donnent un résultat un peu satiné que je ne souhaite pas. En tous
cas le nuancier est riche, çà donne envie !! Encore merci j'attends ta réponse !!

Elodie 13/12/2012 14:03

Bonjour, j'aimerai moi aussi peindre des santons que je viens d'acheter mais je ne sais pas quelle peinture choisir. J'ai de l'acrylique "pébéo" en tube, quelle différence avec la peinture en
flacon ? (les 2 sortes existent)Plutôt mat ou brillant ? D'avance merci, j'ai hâte de débuter !

Mateo 09/10/2011 11:44


Bonjour "josette", en effet c'est une activité très agréable, je t'encourage à te lancer pendant les longues soirées d'hiver qui nous attendent ! Tu ne peux pas mettre de commentaires sur la page
"Ma Collection" car, comme son nom l'indique, c'est une "page", et non un "article" subtile nuance d'OverBlog (dont j'avoue ne pas comprendre l'intérêt) mais qui interdit les commentaires...
Merci en tout cas pour ton message !


josette le santon qui parle 08/10/2011 15:00


salut c moi josette la santon qui parle merci de m'avoir redonner des couleur ! tres sympa votre blog merci pour la methode je m'y metrais peut etre cet hiver a la peinture des santons et tres
jolie collection de santon mais pourquoi on peut pas commenter sur la page ?


Claudray 19/09/2011 12:02


Merci beaucoup Mathieu de tes conseils. C'est vrai que ça ne doit pas être évident de peindre de si petits sujets. j'ai bien aimé la description de Josette, son histoire, son humeur etc... Je pense
que tu vas avoir beaucoup de succès, en tous cas, je te le souhaite vraiment. A plus