Réalisation d'un socle de statue.

Publié le par Mateo

statue 00

Bonjour !

 

Aujourd'hui je vous propose de me suivre pas à pas dans l'élaboration d'un socle pour statue. En effet, en découvrant le "Garde Champêtre" du Moulin à Huileje me suis dit qu'il ferait un beau vétéran de la Grande Armée. J'ai donc imaginé un monument pour ma place de village... ça changera un peu des puits et des fontaines !

 

D'aucuns disent que "tout Français est un napoléonien qui s'ignore", nous ne débattrons pas ici des velléités de conquête de notre glorieux Empereur, concédons toutefois que pour tout figuriniste, rendre les couleurs des uniformes des grognards est un sacré défi !

 

En forme de pied de nez, et sans être alchimiste, nous transformerons donc ici l'argile en bronze ! ...

 

 

 


 

 

 

 

 

 

La première étape consiste à réaliser le piedestal sur lequel nous installerons notre vaillant combattant.

 

statue 01

Pour cela, roulez une bande d'argile avec, pourquoi pas, le rouleau à patisserie que votre femme cherche partout, et découpez y un disque à l'emporte pièce (vous savez, le cercle à patisserie que votre femme jurerait avoir rangé à côté du rouleau...).

 

statue 02

Striez le disque par des droites qui se coupent en son centre (j'ai oublié le nom, mes cours de géométrie remontent à loin), et façonnez un joli petit socle, un gros tube d'argile gravé à la pointe en bois, puis lissé au pinceau mouillé. N'oubliez surtout pas cette étape pour rendre les angles des pierres plus lisses. C'est toujours important d'arrondir les angles en couple, après tout, vous venez de lui piquer son rouleau à patisserie et son cercle en inox ;o).

A cette étape, faites bien l'empreinte du santon dans le socle encore tendre, de façon à ce que la jointure se voit le moins possible après peinture.

 

statue 03

Laissez sécher sur votre terrasse plein sud et profitez un peu de ce beau soleil de septembre... N'oubliez pas de mettre quelques admirateurs à votre statue ;o)

 

statue 04

Une fois sec et cuit, le grognard peut enfin être peint. La photo ne lui rend pas justice. Je l'ai d'abord peint en noir, brossé de bronze, puis j'ai effectué un lavis vert foncé pour simuler l'oxydation de la statue. Le socle en pierre est traité comme à l'habitude par des brossages successifs de plus en plus clair.

 

PS: une erreur vraiment insultante envers notre Histoire nationale s'est glissée dans cet article, saurez vous la retrouver ?? Envoyez 1, 2, 3, ou 4 au 51 221 (1.34€/min).

Publié dans Didacticiels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mateo 09/10/2011 18:23


bravo bravo vous avez trouvé (mais rien gagné ! :D)

oui la date est fausse, un petit clin d'oeil à un prof d'Histoire qui se reconnaitra s'il passe par ici !

merci de vos visites !!


Art & Energie 09/10/2011 15:20


Très intéressant ! Et vos santons sont vraiment réussis !

A bientôt.

P.S : je crois bien que l'erreur est dans la date ;)


skatalite 07/10/2011 19:09


j'ai trouvé ! la date est fausse ! qu'est ce que je gagne ???


L'santonnieu d'Bertaigne 30/09/2011 23:40


Je sais ! Les boutons de veste du soldat sont d'un diamètre plus petit, et il n'y en a que quatre, et les guêtres sont légèrement plus hautes.
J'aime bien pinailler comme les figurinistes !^_^
J'aime aussi la technique de peinture pour la statue. La photo ne rend pas trop l'effet "vert bronze" : mais on devine.